"Le Miroir d'Eau "ou "Fontaine du Noisetier"

Il s’agit d’une fabrique très romantique et d’une composition assez sophistiquée : deux bassins successifs à deux niveaux différents reçoivent l’eau d’une source pour la conduire dans l’étang qui alimentait la Mouline.

Ces bassins sont adossés à trois arcatures au-devant desquelles sont disposées quatre couples de colonnettes : elles constituent le fond de la composition.

 

Derrière ces arcatures se trouve une niche qui abritait une statue.

La brique des arcatures est soigneusement appareillée avec des joints feints pour figurer des modules de pierre. Les colonnettes, chapiteaux et bases sont gothiques ou copiés. Au-dessus de l’arcature du milieu se trouve une date « 1714 ».

 

Ce petit édifice semble avoir des dimensions calculées en centimètres, il serait donc postérieur au Grand Bassin, par contre il figure bien sur le plan cadastral de 1838. Le nom de "Fontaine du Noisetier", qui est celui figurant sur ce plan cadastral n'a plus trop de sens dans la mesure où il n'y a pas de noisetier à proximité. Le nom de "Miroir d'Eau" est beaucoup plus approprié.

 

Le bruit de l’eau, l’harmonie de l’ensemble en font un lieu charmant particulièrement lors de la période de floraison des cyclamens.

TROMPE_CHEMINEE.tif
MIROIR D'EAU CH. DROITE DETAIL.JPG