Le Grand Bassin

 

Le « Grand Bassin » est la « fabrique » emblématique du Secourieu et la plus spectaculaire par son originalité et ses dimensions.

GRAND BASSIN 1.jpeg

Description :

Le Grand Bassin se présente sous la forme d’une excavation rectangulaire de 18 toises par 54 toises (proportion de 1 sur 3) et de 3 toises de profondeur environ, l’eau étant à peu près à 2 toises sous le niveau du terrain « naturel ».

Sur les petits côtés du rectangle, deux escaliers « doubles » permettent d’accéder à deux terrasses inférieures situées au ras de l’eau, et dans lesquelles sont aménagées des bassins (l’un circulaire de 2 toises de diamètre, et l’autre rectangulaire). Axées sur la composition, deux niches de 2,5 toises de hauteur soutiennent le palier supérieur des escaliers. Au fond de chaque niche est aménagé un banc invitant au repos.

Le tout est bâti en brique foraine.

Les terrasses sont elles-mêmes construites sur l’eau et soutenues par des voutes s’appuyant sur des piliers, de sorte que les poissons peuvent accéder aux petits bassins situés au milieu des terrasses, dans lesquels se déroulent la ponte et le fraie (c’est encore le cas aujourd’hui).

Le Grand Bassin est mentionné par le Père Vanière dans son « Praedium Rusticum » (publié pour la première fois en 1710), qui le qualifie « d’étang digne d’un roi par la dépense que les pères » de Monsieur de Resseguier y ont faite (ce qui laisserait supposer une construction au XVII°). Le Père Vanière mentionne également comment on pêchait dans ce bassin au moyen de loutres apprivoisées… On imagine que cette pêche était une des distractions des hôtes du Secourieu, qui y assistaient assis sur les bancs des terrasses, avant de savourer les poissons au dîner !

DSC01982_edited.jpg